Photo Gilles Poulain - CRPF Hauts de France © CNPF (jpg - 476 Ko)

Axe 3 - Stratégie de gestion

Construire des outils de diagnostic et d’aide à la décision permettant de proposer aux propriétaires et gestionnaires des itinéraires de gestion pour les peuplements infectés.

Objectifs

Restitutions

  • Bâtir une méthodologie de description de l'état sanitaire des peuplements pouvant être utilisée dans le cadre d'une réorientation de gestion.

  • Tester et évaluer la faisabilité technico-économique d'itinéraires sylvicoles économes pour gérer les peuplements atteints.

  • Élaborer des outils d'aide à la décision proposant des solutions de gestion adaptées aux caractéristiques sylvicoles des peuplements, à leur état sanitaire, au niveau d'urgence de commercialisation des bois et aux contextes territoriaux.

  • 45 tests d'itinéraires sylvicoles

  • 1 rapport technique

  • 1 grille d'aide à la décision


Action n°3-1 - Aide au diagnostic de peuplements infectés

Grâce aux avancées de la recherche et aux résultats des dispositifs de suivi existants, l’action consiste à proposer une méthode de diagnostic susceptible d’apporter l’expertise nécessaire à alimenter les processus de décision en matière de gestion.

L'objectif de cette action est de concevoir et de développer des outils d’aide au diagnostic, simples d’utilisation. Elle devra permettre de délivrer aux propriétaires forestiers et gestionnaires, une manière objective de quantifier les dégâts au sein des peuplements de frênes, mais aussi d'évaluer le niveau d’urgence d’intervention, tout en tenant compte des opportunités de profiter de la présence d’essences alternatives.

D’envergure nationale, ces outils devront prendre en compte toutes les particularités contextuelles des régions sinistrées où le frêne est présent : importance du frêne, stations forestières, types de peuplements, état d’infection.

Sur la base d’un état des lieux national, la méthode de diagnostic devra intégrer les éléments de connaissance relatifs à la biologie du champignon ainsi qu’à l’évolution de son impact sur les peuplements en fonction des contextes géographiques, stationnels et sylvicoles. Le but étant d’évaluer le délai de survie des peuplements, élément incontournable en matière de décision.


Action n°3-2 - Itinéraires sylvicoles alternatifs : phase d’expérimentation

Par le déploiement d’un réseau de dispositifs installés sur le terrain, cette action doit permettre de :

  • Caractériser les situations stationnelles, sylvicoles et sanitaires d’un échantillon représentatif de peuplements de frêne devant faire l’objet d’opérations de gestion, compte tenu du risque lié à la chalarose.

  • Explorer une gamme d’itinéraires sylvicoles adaptés aux enjeux et contextes régionaux identifiés préalablement. Définir pour chaque itinéraire, les modalités techniques de mise en œuvre opérationnelle, valables sur l’ensemble de la zone contaminée (échéanciers et caractéristiques des coupes/travaux)

  • Expérimenter un échantillon de ces prescriptions, par la mise en œuvre d’opérations de coupes et de travaux, sur un réseau de dispositifs référencés.

  • Analyser la faisabilité technico-économique de ces itinéraires (technicité, efficacité, pertinence sur le choix et méthodes d’installation d’essences de substitution au frêne, et bilan économique (recettes-coûts).

Action n°3-3 - Aide à la décision : choisir un itinéraire de gestion approprié à la situation sanitaire et sylvicole du peuplement

Cette action de conclusion prévoit de développer des grilles d’aide à la décision dont l’articulation tiendra compte de l’ensemble de l’expertise fournie à travers le projet.

Le niveau de risque représentera un paramètre central permettant de structurer les prescriptions d’ordre technique, mais accompagnant également les acteurs forestiers vers une stratégie nationale plus large, dans le respect des enjeux identifiés.

La stratégie finale organisera et planifiera les opérations dans le temps et dans l’espace, en fonction de ce niveau de risque, mais également des enjeux économiques, de l’occurrence des situations d’impasses du niveau d’urgence à l’intervention, ou encore des opportunités existantes participant la résilience des peuplements.

Dans l’attente de ces restitutions, la région Hauts-de-France a financé, dès 2013, un Guide de gestion des frênaies sinistrées par la chalarose, un premier outil d’aide à la décision axé sur les enjeux régionaux.

À consulter :


Depuis l’émergence de la chalarose, la dégradation sanitaire des frênaies de la région Hauts-de-France a conduit à une inflexion de la gestion courante vers une gestion de crise.

En 2016, un rapport du CRPF consigne l'ensemble des éléments de mesure disponibles, pouvant alimenter les processus de décision, au profit des politiques forestières de gestion de crise : observations enregistrées par le Département de la Santé des Forêts, résultats d’investigations de l’INRA, actions conduites dans le cadre du projet CHALFRAX.

À télécharger :